Facebook, téléréalité : pourquoi surexpose t-on notre intimité?

Nous sommes dans une culture qui valorise l’individu ordinaire. Nous aimons dévoiler notre intimité et celle des autres nous intéressent. Pourquoi ?

La télévision de l’intime :
La télévision de l’enfermement (Loft Story/Dilemme/Secret Story/Nice People) :

Tout a commencé avec Loft Story des jeunes gens parfaitement ordinaires glandant dans une maison, observés comme on observe des macaques dans un zoo. Le principe n’a pas changé avec Secret Story (les producteurs aiment bien le mot « story » ) sauf qu’on y a ajouté des secrets pour faire croire qu’il y a de la stratégie et des choses plus palpitantes qui vont s’y passer. Mais on y voit toujours des gens normaux qui s’engueulent pour rien, qui se brossent les dents, mangent, se tripotent ou font la fête (trucs de dingues quoi).

Dilemme racole avec un jovial passif déguisé en SM, faisant semblant de dominer une fille de joie toute de ficelle vêtue

Bien sur il faut toujours mettre des candidats types  :
-Des bimbos chaudasses  qui vont se fritter la gueule entre elles et « se parler  dans le dos » (leur expression et sport favori source d’effarouchements multiples)
– Un ou deux homosexuels bourré de clichés, qui parle fort en se prenant pour une bimbo et qui parle de lui-même au féminin.
– Des beaux mecs avec des tablettes pour faire mouiller les culottes des collégiennes qui regardent.
– Un ou deux noirs ou arabes pour faire genre « on respecte la diversité »

Le scenario type qui enflamme les passions des téléspectateurs et qui font frétiller de joie des producteurs :
– Brandon et Jessica tombent amoureux et c’est beau.
– Brandon et Jessica font l’amour, on voit leur couette bouger.
– Jessica est très jalouse et crois que Jenny, sa Besta veut coucher avec Brandon.
– Jenny parle sur le dos de Jessica et Jessica parle sur le dos de Jenny, la tension est a son comble.
-Brandon à enlacé Jenny dans la piscine : trompe t-il Jessica ?
– Alex, alias « pupute » répète tout à Jessica, les yeux exorbité, en rajoutant des détails croustillants imaginaires.
– Jenny à utilisé le gloss de Jessica sans lui demander, Jessica explose et les deux bimbo se hurlent dessus.
– Brandon demande Jessica en mariage.
– Jenny doit quitter l’aventure par le vote du public, Jessica se rend compte que c’était quand même sa Besta et pleure toute les larmes de leurs corps comme si elle était condamnée à ne plus jamais la revoir de sa vie.
– Jenny déclare dans « Ooops » que Jessica a de la cellulite et qu’elle a couché avec John. Elle sort un hit et un clip qui montre son envie de devenir un support de masturbation masculine.

Regarder Secret Story est dangereux pour la foie en l’humanité.

Les émissions de confession ( Confessions Intimes/ C ma vie/Tellement Vrai/Toute une histoire ) :

Les buts des émissions de confession  :
– Faire pleurer dans les chaumières avec des sujets tels que « mon fils est trisomique et ma fille est autiste », « je suis anorexique et rousse », « mon mari m’a trompé avec un transsexuel », « j’ai le cancer et j’élève 3 enfants toute seule »ou bien  » mon fils drogué a essayer de me tuer ». Musiques larmoyantes et zoom sur les visages en pleurs sont de la partie.
– Se moquer pour se rassurer à l’aide de beaufs, fans de tunning, narcissiques sans cervelle, fans de Johnny, niaises ou jalouses hystériques. L’individu aussi idiot soit t-il, en regardant de tel monstres de foire, se sentira moins bête, (ou moins gros, laid, piteux)
– La télévision veut montrer l’authentique, les participants jouent le rôle de leurs propre vie comme un spectacle. Mais les comportements sont conditionnés par la télévision (par les questions choisit, le regard des autres, l’enfermement etc)

Les émission de coatching (Belle toute nue/ D&co/ Super Nanny/C’est du propre/Nouveau look pour une nouvelle vie/Les maçons du cœur/L’amour est dans le pré)

Belle toute nue, maquillée à la truelle, le bras cachant le bide, avec une lumière de studio qui enlève les capitons.

Cette téléréalité là montre la toute puissance de la télévision, pourfendeuse des nobles causes, aidant les plus démunis. William Carnimolla sauve des grosses d’un futur suicide grace à ses gaines. Christina Cordula transforme un épouvantail en bombe sexuelle. Deux vieilles ménagères nettoient la porcherie d’un fainéant. M6 aide les bouseux à trouver une femme/bonniche et les leucémiques à avoir une nouvelle maison.

Pourquoi regarde t-on ces émissions de l’intime ?
Parce qu’on s’identifie Avant la télévision montrait des super héros extraordinaire , maintenant c’est nous les héros. L’individu ordinaire est une toute puissante star mais reste un humain comme les autres, qui pleure, s’énerve et vit comme tout le monde.  C’est comme un gigantesque miroir de nous même, et surtout de nos travers.
Et puis, les émissions de l’enfermement flattent les égaux des téléspectateurs : c’est lui qui vote et élimine les candidats. C’est une revanche, celle « du profane contre l’expert, des petits contre les grands ». Avant les experts avaient la parole dans les émissions, maintenant c’est l’individu et ses témoignages qui sont valorisés et montrés comme preuve.
La télévision prétend remplacer l’État Providence qui n’arrive pas à résoudre les problèmes. L’action politique et les institutions sont moins efficaces. De nos jour, l’incertitude c’est généralisé et la société est moins lisible. Les frontière entre l’espace public et l’espace privé entraine un processus de privatisation du public ( l’individu doit subir les tensions de la défaillance de la société) et de publicisation du privé (la vie privé de l’individu est rendu public) : les problèmes privés ce sont accentué et sont traités publiquement car l’instance politique ne peut plus le faire.

Facebook et notre intimité :

Grâce a ce réseau social, tout le monde peut dévoiler sa vie palpitante à tout va. Il y a une multitude de rapports différents à Facebook qu’on a tous plus ou moins :

– L’écorché vif qui s’exprime en citations et proverbes connu pour décrire ses états d’âmes « Le temps qui adoucit la peine n’efface pas le souvenir », « Les blessures d’amitié sont inconsolables », « « Vivre avec sa conscience, c’est comme conduire avec le frein à main », « Pour une joie, mille douleurs » ou bien « Le rire sucre les larmes ».
– Le Jacky qui a pour photo de profil une photo de voiture de luxe prise de Google ou sur laquelle il pose dans la rue. Bien entendu un album entier est consacré à « ma voitur ».
– Le/la narcissique avec 100 000 photo de profils différents. Le plus souvent c’est la même pose et la même expression du visage, seul la tenue diffère (pour montrer que toutes sortes de vêtement le rend canon).
– L’envahissant qui poste 5 statuts par heure pour dire des banalités. Le fil d’actualité vous donne l’impression d’être sur son mur.
– L’engagé qui publie vidéos et articles en masses rejoignant sa cause. Il passe son temps a commenter, polémiquer et argumenter.
– Le couple de l’extrême qui sont « en couple avec » pour montrer au monde entier la puissance de leur amour.  Au cas ou leurs amis n’ont pas compris, leurs photos de profil les montre en train de s’embrasser. Le love parfait.
– Le bout en train/la sensible qui partage des images censés être drôles/touchantes venant de groupes pseudo humoristiques/pseudo attendrissant.
– Le fêtard qui aime publier des statuts expliquant ses soirée de ouf en taggant les amis présent, pour montrer qu’il a une vie sociale, des amis et une vie palpitante.
– Le « likeur » qui aime toutes les pages de films, romans, chanteurs qu’il apprécie, pour que les gens connaissent ses gouts.

Pourquoi dévoile t-on notre intimité ?

Tout d’abord nous sommes habitués, à nous faire photographier et filmer dans notre quotidien dès le plus jeune age (bébé fait popo, bébé mange, bébé prend un bain).  Les nouvelles génération grandissent donc en aillant le sentiment que l’image ne cerne pas la véritable intimité et personnalité. La perception de l’identité passe dorénavant plus par les sensation extérieurs et le ressenti intérieur

Mais Facebook, la téléréalité et les appareils photos ne sont pas les causes de cette surexposition de l’intimité mais facilite l’expression du désir d’extimité.
Le désir d’extimité est un comportement qui pousse chaque individu à mettre en avant de sa vie intime ou de son monde intérieur. Cette mise en avant a pour but d’avoir un retour, un avis, une validation,  des autres sur sa façon de vivre ou de penser. Avec les réactions qui vont découler de cette mise en avant l’individu va pouvoir  s’approprier son identité l’enrichir et mieux se connaitre. Ce désir d’extimité à toujours existé, il est important pour l’individu mais les codes de bienséances le cachait jusqu’à présent .

Conclusion : La téléréalité et Facebook ne sont pas des fabrications mesquines de Satan pour rendre les gens dépourvu de pudeur. Les relations entre la sphère privée et publique ont changé et ce n’est pas la fin du monde moral.
Mais la télévision produit quand même de sacrés merdes et prend les gens pour des cons. Rencontrer des vrais gens, voyager, faire du sport, tomber amoureux, créer des choses c’est quand même une meilleure thérapie que de fixer une boite non ?

Sincèrement, avec un montage pareil, vous avez pas l’impression qu’on vous prend pour des cons ?

Sources :
Alain Ehrenberg
François Jost
Serge Tisseron

Publicités

2 réponses à “Facebook, téléréalité : pourquoi surexpose t-on notre intimité?

  1. “je suis anorexique et rousse”
    MOUAH HA HA, j’ai cru en crever de rire !!!

    Bon sinon, je ne regarde pas et n’ai jamais regardé ces émissions, car je m’en fous !!! Mais alors à un point ! Déjà que la vie des gens que je connais ne m’intéresse pas beaucoup, alors celle de parfaits inconnus, tu penses bien !

  2. Pingback: Cinq choses à savoir… sur la télé-réalité | Buzzles·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s