Show Time de Baptiste Giabiconi, un conte foireux

Baptiste veut bien faire :  il respecte les codes élémentaires du récit pour son clip. Mais malgré ça nos oreilles saignent et un rictus moqueur ne peut s’empêcher de naitre sur nos lèvres.

La situation initiale : il était une fois un valeureux chevalier amoureux d’une belle cendrillon.

Dès les premières secondes on voit clairement que Baptiste est un dur, un vrai. Il enfourche virilement une grosse moto (compensation d’un sexe trop petit ?), bravant la chaleur étouffante du désert inhospitalier, cheveux aux vent (sauf qu’ils ne bougent pas vu les hectolitres de laque vidés dessus). Puis il y a une série de flashs : Baptiste roulant à moto, Baptiste debout dans un cadre bucolique et enfin pour établir une rupture saisissante (naturel vs artificiel), Baptiste dans un décor artificiel lumineux faisant des petits sourires de beau gosse satisfait.
Puis il arrive vers une station service/bar en posant vigoureusement, avec fermeté son pied au sol : cet homme est déterminé, cela se sent dans toute les fibres de sa coupe de cheveux, face à la femme qui, aux aguets, l’attend avec émotion. Puis ils se parlent en souriant le Big love quoi.

L’élément perturbateur : Mais la cendrillon était aux prises d’un mac maléfique

Mais leur idylle est épiée, un homme les regarde puis arrive en bousculant avec une violence extrême notre Baptiste d’amour. Une musique angoissante renforce l’impression d’horreur qui nous habite. Le méchant est tout l’inverse de Baptiste : blond, sale, mal coiffé et pas très beau. Bref il lui dit de dégager, car c’est sa meuf, puis il part avec elle. Baptiste tente de lui casser sa gueule mais il est déjà trop loin, cela est impossible. Il est frustré. Mais dans ses yeux la détermination rouge brille avec force. Non il ne laisse pas sa dulcinée se faire violer par une horde de crasseux pervers car on sait qu’il prépare quelque chose de vraiment très très impressionnant

Les péripéties : le chevalier, s’en va la délivrer avec courage

Il repart à moto sans ses sunglasses, le regard noir. Il s’arrête dans la nature pour méditer à son plan. Il est important de constater que tout le long du clip Baptiste à son corps avec pratiquement le même écartement de jambes. Aussi, sa réflexion est conduite par deux émotions : La colère et la concentration. La colère est symbolisée par les bombes qui explosent autour de lui. On voit la concentration par sa gestuelle (il porte ses mains a sa bouche) et par les multiples flashbacks montrant qu’il étudie à fond le problème. Déterminé il reprend la route et retourne voir sa belle. Il enfonce la porte virilement et… S’assoit à une table et l’attend. Lorsque la femme arrive il ne la reconnaît que grâce au collier qu’elle porte, cela est-il dû au stress ? Je ne pense pas. Bien sûr lorsqu’il était en train de réfléchir intensément elle en a pris plein la gueule et a déjà des bleus sur le visage. Le méchant surgit, l’air menaçant. La fuite est la seule option possible pour notre héros à la détermination de fer. Mais le méchant a deux copains super méchant avec des super armes. Tout le monde part dans une course effrénée qui est arrêtée par l’explosion de la voiture du sale blond. Le regard de notre bel étalon brun s’illumine a nouveau d’une lueur rouge, c’est vraiment très impressionnant.

La situation finale : ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants 

Les deux amoureux s’enfuient sous une musique plus calme et sensuelle. Baptiste est clairement le prince charmant qui délivre la demoiselle en détresse et l’emmène sur sa belle bécane sexy. Évidemment il la pécho dans un motel miteux vue la peine qu’il s’est donné pour la sauver.

Voici le schéma actentiel de ce clip aux milles et unes stupéfactions (cliquer dessus pour l’agrandir)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s