Le Beauf SWAG : Chemises en jeans et espadrilles

Un couple de Beauf lambda.

Par No one knows kronik

On parle souvent de beauf style et de pleins d’autres conneries sur ce blog mais on oublie que le beauf n’est pas toujours celui qu’on croit. Si nous avons d’un côté le magnifique spécimen de beauf de campagne élevé aux courses de tracteurs et de celui qui aura les chaussettes les plus cools (à base de Gaston La gaffe et de Gros minet), on trouve aussi (à la base dans les « villes » mais aujourd’hui aussi dans tous les recoins du monde) le beauf swag : plus difficile à repérer mais tout aussi horripilant.

Le beauf de base, c’est le mec avec le putain de pantacourt camouflage ciglé « La halle aux vêtements » avec la braguette ouverte, le marcel en filet de pêche en plastique qui pue avec des tribales en surimpression dessus (de chez super U) et le tatouage maori néo-zaeland de mes couilles trop classe depuis que la coupe du monde de rugby est passée en France, qui s’étale sur un biceps mal formé (ou plat ou gros ou, si il est formé, avec des pustules, blanches de préférence). Il a aussi des lunettes de soleil à verres noirs opaques des chez opaques ou parfois des lunettes qui se teintent toutes seules dès qu’il y’a du soleil, mais qui souvent savent pas trop si elles doivent être noires ou transparentes alors elles sont brunes ( !). Bon celui là on le connaît, il est facile à repérer vu qu’il roule soit en Peugeot tunning soit en Seat, soit même (des fois) en voiture sans permis. Mais ça c’est seulement si il a déjà plus de 50 berges et que donc qu’il est alcoolo. Celui là, il est tellement connu qu’on va le passer vite fait. De toute façon, il le sait aussi qu’il est beauf mais il s’en branle la nouille puisqu’il a sa reubié LIDDL et ses ribbs au barbeuc’ et son heavy métal sudiste qui tourne en boucle sur son PC Alienware.

Un couple de Beauf SWAG nonchalant (parce que c’est hype).

Après y’a des beaufs moins évident à repérer du fait qu’ils ont l’air plutôt swÂÂg comme gens. Mais étant donné qu’ils utilisent le mot swag qui en fait n’est plus un mot depuis que Justin Bieber l’utilise, ben en fait c’est des beaufs. Ces mecs là ont en général fait des études de gonzesses (genre bac L t’as vu) et du coup se sont retrouvé à 2 gars (le beauf en question + Gérard le fan de Johnny Pedd qui regarde le beauf chelou quand ils sont tous les deux dans les vestiaires à la pistouche) pour 23 meufs. Bien sur le beauf swag est un chaud de la bite, il est chez les goudous littéraires pour pécho même si il aime aussi Rimbaud et Jim Morrison et Joseph Gordon Levitt (mais ça en fait c’est parce que ça fait mouiller Cindy). Le style du beauf swag, c’est Steph et Caro qui l’ont aidé à le trouver. Steph et Caro se bouffe la teucha et du coup le beauf swag peut leur confier sans peur qu’il est tout dur quand il pense à Muriel. Alors Steph et Caro décident d’emmener le beaufibof chez H&M rue des Sauvages pour lui choisir une chemise en jean cintré avec des boutons pression, un slim en cuir et des espadrilles bleues marines. Bien sur, ça aurait été mieux si le beauf swag avait les cheveux un peu bouclés comme dans les BB Brunes, mais bon, si il les lave pas, il pourra toujours faire croire qu’il est le sosie de Pete Doherty. Et puis, si Muriel craque pas cash et ne veut pas poser avec toi dans une pub Kooples, il restera toujours le zizi à Gérard dans les vestiaires à la pistouche.

Tout ça pour dire que non, y’a pas que les beaufs facile à trouver, exclus de la société, bruyants et malpolis avec les donzelles. Y’a eux, évidemment. Et pis y’a les autres, les faux-culs, ceux qui arrivent en scred pour chanter la sérénade en stéréo sur Ukulélé à la p’tite babos que t’essaye de serrer depuis des plombes mais que t’y arrive pas, parce que t’as pas un t-shirt avec Chuck Norris qui met son doigt moustachu sous son nez et des mocassins bateaux : nan, toi t’as que un hoodie uni et une paire de Vans authentic un peu crado. Et pis à la limite, t’en as rien à foutre, t’iras te branler sur un bon Sasha Grey de 20 minutes pendant que le beauf swag bombera ta hippie en levrette contre un banc municipal, t’en as rien à foutre, au moins c’est pas toi le beauf.

Publicités

2 réponses à “Le Beauf SWAG : Chemises en jeans et espadrilles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s